À voir, à faire

 

  • Assister à un spectacle Unique en Nouvelle-Aquitaine : les fresques lumineuses, grandioses et en 4D, au Château de Duras! 40 minutes de spectacle, à 22h30 du 28 juin au 30 août tous les mardis, jeudis et dimanches au Château (3€ à partir de 7 ans). À coupler en amont avec une visite du château. Le must.
  • Visiter Saint Emilion (village UNESCO), son centre médiéval, son cloître, ses Châteaux et ses caves prestigieuses. Faire le plein de souvenirs estampillés Grands Crus Classés. En profiter pour déguster (et ramener!) l’autre spécialité de Saint Emilion: les macarons de Nadia Fermigier -boutique 9 rue Guadet 33330 St Emilion- Tellement hummmmmm…..
  • Assister au plus grand spectacle d’Aquitaine: 400 acteurs et 50 chevaux remettent en scène la Bataille de Castillon, dernière bataille de la Guerre de Cent Ans. Historiquement grand.

http://http://www.batailledecastillon.com

  • Lâcher du lest, prendre de la hauteur et suivre le cours de la Dordogne d’un autre point de vue, léger et poétique. Jouer à « Mais où est La Villa? ».

https://www.montgolfiere-durand.com/

  • Améliorer son swing dans le cadre somptueux du Golf des Vigiers. Puis se récompenser au Spa tout en se laissant aller à rêver aux plats étoilés du restaurant des Fresques, à déguster juste après, histoire de reprendre un petit peu de Vues…
  • Découvrir la plus belle ville au Monde (dixit le Los Angeles Times ou le Lonely Planet, excusez du peu)… Bordeaux!!! À 45 minutes seulement de La Villa. Y flâner le long des quais, somptueux, et ne surtout surtout pas repartir sans avoir au préalable foulé la surface éblouisso-rafraîchissante de son sublime miroir d’eau..
  • Descendre juste en bas du coteau et longuement hésiter (parce qu’on a le temps, on est en vacances) entre pagayer, taper la balle, randonner, nager ou simplement buller sur la plage aménagée…
  • Ne rien faire- Ne rien voir- Se poser-Se reposer-Paresser-Lézarder-Rêvasser-Prendre son temps-Perdre son temps-Suspendre le temps…

« La contemplation, c’est suspendre le temps à coups de beauté » -Delphine Lamotte-